Back to All Events

Nuit de la poésie


Crédit : Elias Djemil

Crédit : Elias Djemil

Commissariée et animée par Nora Atalla, la Nuit de la poésie regroupe une trentaine de poètes. Un évènement pour faire découvrir au public les poètes de la région de Québec et d’ailleurs, dans une ambiance festive et conviviale.

Studio P, 20h • Entrée libre

Animation : Nora Atalla (Maroc/Québec) 
Musique : Pierre Côté, Vincent Gagnon, Myriam Fontaine
Textes et lectures : Nora Atalla (Maroc/Québec), Michèle Blanchet, Sarah Marylou Brideau (NB), Jean-Paul Daoust (Sainte-Mélanie/Montréal), Jean Désy, Isabelle Duval, Edmé Étienne, Isabelle Forest, Valérie Forgues, Catherine Fortin (Saint-Jean-Port-Joli), Virginie Francoeur, Normand Génois (Portneuf), Jacques Ouellet (Portneuf), Louis-Karl Picard-Sioui (Wendake), Michel Pleau, Jean-Noël Pontbriand, Judy Quinn, Alix Renaud, Gabriel Robichaud (Moncton, NB), Jonathan Roy (Caraquet, NB), Rosalie Trudel, François Vigneault, lauréat du prix Jean-Noël-Pontbriand, lauréats du prix Geneviève-Amyot.

 

NORA ATALLA Native du Caire, d’origine gréco-libanaise et franco-géorgienne, Nora Atalla partage sa vie entre le Québec et le Maroc. Elle est l’auteure de six recueils de poèmes, dont les plus récents, Les ouragans intérieurs (2014), Hommes de sable (2013) et La gestation de la peur (2011), publiés aux Écrits des Forges; d’un recueil de contes et nouvelles et de deux romans (Les Éditions GID). À l’occasion de la Quinzaine de la Francophonie de 2012, elle a représenté le Canada à Bamako et à Dakar. Nora Atalla donne des ateliers d’écriture et de poésie auprès des jeunes et des adultes et fait du mentorat auprès des écrivains de la relève. Son recueil Hommes de sable a été finaliste en 2014 au Prix de poésie Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec.

MICHÈLE BLANCHET termine ses études classiques à Québec puis obtient à l’Université Laval une maîtrise en philosophie, un baccalauréat en études allemandes et une maîtrise en psychologie. Elle enseigne et pratique la psychothérapie durant plusieurs années. Maintenant à la retraite, elle se consacre à la poésie et participe à de nombreux récitals au Québec et aux États-Unis. Quelques-uns de ses poèmes paraissent dans la revue Poésie, dans les anthologies de la revue Exit et de Visages de la poésie. En 2004, elle reçoit le premier prix d’excellence au Festival international de poésie de Trois-Rivières (FADOQ) ainsi que le prix Alphonse-Piché en 2005.

 

SARAH MARYLOU BRIDEAU Originaire de la Péninsule acadienne, Sarah Marylou Brideau passe son adolescence à Moncton où elle publie ses deux premiers recueils, Romanichelle (2002) et Rues étrangères (2005) aux éditions Perce-Neige. Elle fait des études à Montréal, dont une maîtrise avec mémoire sur l’oeuvre du poète Gérald Leblanc à l’Université McGill. En 2013, Coeurs nomades paraît aux éditions Prise de parole, à Sudbury, en Ontario. Elle collabore depuis de nombreuses années à divers blogues et revues, dont Lettres québécoises. Un quatrième recueil est prévu pour 2016.

JEAN-PAUL DAOUST Il a publié plus d’une quarantaine d’ouvrages de poésie, deux romans et un recueil de récits. Lauréat du prix du Gouverneur général (1990) pour Les cendres bleues, du Grand prix Quebecor du Festival international de la poésie pour Le vitrail brisé (2009) et du prix Jaime Sabines/ Gatien Lapointe 2012 pour Poemas de Babilonia / Poèmes de Babylone. Il est poète en résidence à la radio de Radio-Canada à l’émission «Plus on est de fous, plus on lit!». Ses dernières parutions, Le Dandy, Odes radiophoniques III et Sexe Glamour.

JEAN DÉSY est né au Saguenay. Il enseigne à l’Université Laval en médecine et en littérature depuis une quinzaine d’années. Il pratique toujours la médecine dans le pays cri de la Baie-James, au Eeyou Istchee, en tant que dépanneur. Parmi ses dernières parutions, un essai à propos de la pensée de Louis-Edmond Hamelin, intitulé La nordicité du Québec et publié en collaboration avec Daniel Chartier aux PUQ en 2014 ; un recueil de récits d’inspiration médicale intitulé L’accoucheur en cuissardes publié aux éditons XYZ en avril 2015; un recueil de poésie en collaboration avec Normand Génois et intitulé Bras-du-Nord aux éditions Mémoire d’encrier.

ISABELLE DUVAL réalise des œuvres multidisciplinaires où la poésie occupe une place prépondérante. Elle participe régulièrement aux évènements du Mois de la Poésie, notamment en créant des spectacles littéraires (Écrire était extravagant, Croisades, Allège et autres mots désuets) dans lesquels elle présente aussi plusieurs de ses photographies, en guise de prolongement des textes poétiques. En 2015, elle a participé au projet de l’Armoire aux rêves comme poète et animatrice d’ateliers d’écriture. Elle a publié Le ciel comme passage aux Herbes rouges (2014) et a codirigé l’anthologie Femmes rapaillées, publiée chez Mémoire d’encrier.

EDMÉ ÉTIENNE est adepte de la poésie extrême et de la spiritualité Anarcho-Punk. Son parcours le mène à de nombreux récitals en solo ou avec le groupe de poésie punk Les Anarchiens. Ses parutions lors de lectures publiques hors récital sont trop nombreuses pour être toutes répertoriées. Poète et dessinateur, il est l'auteur de six florilèges de poésie et dessins autopubliés grâce à la solidarité poétique de nombreuses et de nombreux amis, dont le tout dernier grâce à l'aide généreuse de l'espace galerie Sherpa.

ISABELLE FOREST est poète, romancière et directrice artistique du Bureau des affaires poétiques. Son travail en poésie a été récompensé par plusieurs prix (Piché, Félix-Leclerc, Radio-Canada, Félix-Antoine-Savard). Elle anime des ateliers d’écriture depuis plusieurs années, pour différentes clientèles et des contextes divers et elle conceptualise et coordonne des projets de médiation culturelle. Elle a dirigé de nombreux projets de production et de diffusion des arts littéraires : spectacles littéraires, courts métrages poétiques, capsules radiophoniques, parcours et spectacles déambulatoires, expositions, interventions et performances dans l’espace public, etc. Elle a également été directrice artistique du volet littéraire du festival Relève en Capitale de la mesure Première Ovation de la Ville de Québec, éditions 2010 et 2011. À l’été 2011, elle participait au festival Poetry Nights de Cuerta de Arges en Roumanie et à l’automne 2012, au Festival international de poésie des sept collines de Yaoundé, au Cameroun. En 2013, elle recevait le prix de la personnalité littéraire de l’année de l’Institut Canadien de Québec.

VALÉRIE FORGUES Détentrice d’une maîtrise en études littéraires, Valérie Forgues écrit de la fiction et de la poésie. Elle partage son temps entre l’écriture et son travail à la bibliothèque de la Maison de la littérature. À Québec ou ailleurs, elle prend part à des lectures publiques et des projets multidisciplinaires. Amoureuse des livres et des voyages, ses mots l’ont portée au Liban, au Mexique, en France, en Suisse, au Cameroun. Son dernier recueil, Une robe pour la chasse, est paru au Lézard amoureux, au printemps 2015.

CATHERINE FORTIN Poète et biologiste, Catherine Fortin compose poèmes et jardins au bord du fleuve. Depuis son premier titre Ainsi chavirent les banquises, deux autres recueils ont paru aux Éditions du Noroît: Le désarroi des rives et Le silence est une voix navigable. Plusieurs de ses poèmes sont publiés dans des périodiques au Québec et en France, dans des anthologies ou sont lus en spectacle. Pour elle, l'écoute du silence, cette voie navigable, permet d'entendre les êtres, vivants ou disparus, et tous les sans-voix qui se tiennent au « bord de l'invisible ». 

VIRGINIE FRANCOEUR Née à Montréal, Virginie Francoeur est l’auteur d’Encres de Chine, recueil de poésie publié aux Écrits des Forges. Elle est membre du Centre québécois du P.E.N international, plus grande association d’écrivains au monde qui vise à défendre la liberté d’expression. Elle collabore aussi à diverses anthologies en France, participe à des lectures publiques au Québec et en Californie. En plus de lire ses textes sur des scènes diverses, elle entreprend des études doctorales à l’université Laval à Québec. 

NORMAND GÉNOIS Normand Génois a publié quatre recueils de poésie aux éditions du Noroît. Un cinquième, Bras-du-Nord, est paru cet automne aux éditions Mémoire d’Encrier, écrit avec Jean Désy. Toute son œuvre est une recherche de rapprochement entre la nature et l’être humain.

JACQUES OUELLET a publié quatre recueils de poèmes aux Éditions du Noroît, soit Où serons-nous dans une heure, L'enfant du voyage, Ce que nous tenons à distance, et N'y allez pas. En 1987, il a remporté le prix Octave-Crémazie pour son recueil Qui ose regarder, publié aux Éditions Leméac. On ne laisse rien est son plus récent titre aux Éditions du Noroît.

LOUIS-KARL PICARD-SIOUI est originaire de Wendake. Historien, anthropologue, écrivain, dramaturge, poète et commissaire en arts visuels, il refuse les catégorisations et se définit avant tout comme créateur. Sa première publication, Yawendara et la forêt des Têtes-coupées (Le Loup de Gouttière, Québec, 2005) fut nominée au prix jeunesse du Salon international du livre de Québec en 2006. Sa poésie a été diffusée dans des revues, des expositions et sur Internet, scandée au Canada et outre-mer, recyclée dans trois recueils, de même qu’adaptée pour un film d’animation.

MICHEL PLEAU Originaire du quartier Saint-Sauveur dans la basse-ville de Québec, Michel Pleau consacre sa vie à la poésie et anime des ateliers de création. Depuis 1992, il a publié une quinzaine de recueils et des réflexions sur l’écriture. Il est un homme de terrain, toujours près des gens avec qui il cherche à susciter l’intérêt pour les poèmes. Il a reçu le Prix Octave-Crémazie ainsi que les Prix Alphonse-Piché et Félix-Antoine-Savard du Festival international de la poésie de Trois-Rivières. En 2008, son recueil La lenteur du monde, publié aux éditions David, lui a valu le Prix littéraire du Gouverneur général en poésie. Pour l’ensemble de son œuvre, il s’est vu décerner le Prix de la personnalité littéraire de l’Institut Canadien de Québec 2015.

JEAN-NOËL PONTBRIAND a enseigné la création littéraire à l’Université Laval pendant 30 ans. Parallèlement à ce travail, il s’adonnait à la pratique de l’écriture littéraire. Parmi ses recueils de poésie, on retrouve : Éphémérides, Lieux-Passages, Il était une voix, suivi de Jack Kerouac blues, De terre et de feu et Naissances (2015). Il a également publié plusieurs essais, notamment : Les mots à découvert, Les voies de l’inspiration et L’écriture comme expérience (avec Michel Pleau) ainsi que deux récits, Tache de naissance, Vous serez comme des Dieux. 

JUDY QUINN est auteure et critique littéraire. Elle a publié trois recueils de poésie aux éditions du Noroît, dont Les damnés inflationnistes, ainsi que deux romans, Hunter s’est laissé couler (Prix Robert-Cliche) et plus récemment Les mains noires. En poésie, elle est lauréate des prix Félix-Antoine-Savard et Radio-Canada. 

ALIX RENAUD Lauréat du prix Charles-Biddle 2007, du prix de L'Institut Canadien de Québec 2012 et du Prix Casa Latinoamericana 2015, écrivain, poète et diseur, Alix Renaud a publié une vingtaine d’ouvrages au Québec et en France. Il a écrit pendant plusieurs années pour la chaîne FM de Radio-Canada en plus de collaborer à divers journaux et revues. Il a enseigné la diction poétique à l’Université Laval et a été professeur d’expression orale au Collège radio-télévision de Québec. Il est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois et membre associé de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec. Il anime, depuis sa fondation, le Cercle Gabriel-García-Márquez de Québec. 

GABRIEL ROBICHAUD est né à Moncton en 1990. Comédien d'abord, il s'adonne aussi à l'écriture de poésie, de théâtre et de chanson. Il a publié deux recueils de poésie, La promenade des ignorés (2011) et Les anodins (2014) aux Éditions Perce-Neige. Sa pièce Le lac aux deux falaises sera produite par le théâtre l'Escaouette (Moncton) et le théâtre de Quartier (Montréal) au printemps 2016 et publiée aux Éditions Prise de Parole. Sur scène, on a pu le voir dans divers spectacles en Acadie, au Manitoba, en Ontario et au Québec.

JONATHAN ROY est de la plus récente génération de poètes acadiens. En 2012, après quelques textes publiés dans la revue Ancrages, il publiait un premier recueil aux Éditions Perce-Neige, Apprendre à tomber (Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie). En 2014, il était des 10 auteurs à surveiller selon Marie-Louise Arsenault, animatrice de l'émission Plus on est de fous, plus on lit. Il est aussi directeur artistique du Festival acadien de poésie de Caraquet et directeur de la collection Poésie/Rafale, aux Éditions Perce-Neige, qui se consacre aux nouvelles voix coup-de-poing de la poésie en Acadie.

ROSALIE TRUDEL Après avoir œuvré en danse contemporaine, Rosalie Trudel se consacre aujourd’hui à la littérature. Elle est auxiliaire d’enseignement en création littéraire à l’Université Laval, qui lui a décerné le prix de poésie Rolande-Gauvin pour L’Ondée, paru en 2013 aux Éditions du Noroît. Rosalie s’intéresse de près au processus de création et publie essais, nouvelles et poèmes. Elle a notamment été invitée au Festival de la poésie de Montréal, à Québec en toutes lettres et au Festival international de poésie de Trois-Rivières.

FRANÇOIS VIGNEAULT est né à Québec en 1960. Détenteur d’une maitrise en littérature québécoise, il a publié cinq recueils. Ses deux premiers, Croquis pour un sourire et Où vont les chevaux des manèges? explorent les thèmes de l’amour et de la paternité. Les autres, Entre la cuiller et l’océan, Poèmes du Jardin et Rien n’est plus sûr que le doute traitent de questions existentielles, du sens de la vie et de l’inconscience de l’homme. Auteur de chansons, François a aussi collaboré avec Laurence Jalbert, Véronique Dicaire, Linda Racine, Mario Peluso, Sophie Beaudet et Renée Martel.

Earlier Event: March 21
5 à 7 festif