Être SPF ou l’art de se retrouver sans poésie fixe
Mar
26
to Mar 27

Être SPF ou l’art de se retrouver sans poésie fixe

Crédit : Elias Djemil

Crédit : Elias Djemil

Être SPF repose sur la rencontre des passants, résidents et itinérants du quartier St-Roch. Trois animations inspirées par l’habitation poétique du territoire urbain permettent de relater les petites magies littéraires qui se produisent au hasard des mains tendues. Ruban fluorescent, duct tape solidaire et puces poétiques se donnent pour mandat d’afficher, placarder, distribuer, échanger une poésie mobile et partagée.

Rue Saint-Joseph Est

Conception, textes et animation : Charles Sagalane (St-Gédéon, Lac St-Jean)

Une présentation du Bureau des affaires poétiques.

CHARLES SAGALANE est un écrivain qui déborde des frontières littéraires. Il aime que les livres soient le point de départ et le point d’arrivée d’aventures humaines. Son cinquième recueil, 73armoire aux costumes, a été nourri par de nombreuses animations, dont un passage en vitrine lors de l’édition 2015 du Mois de la Poésie. Depuis quelques années, il fait vivre des projets indisciplinaires en lettres, notamment la Bibliothèque de survie, qui laissent une large part au public dans le jeu de créer.

View Event →
Brigade poétique
Mar
18
to Mar 21

Brigade poétique

Crédit : Pascal Audet

Crédit : Pascal Audet

La Brigade poétique, c’est l’idée, voire la nécessité, de sortir la poésie des livres, de l’amener dans la rue, de la faire entendre à tous. La Brigade 2016 est assurée par trois poètes franco-canadiens qui, vêtus d’un dossard et brandissant leur arrêt-poésie, prennent d’assaut l’espace public. Arrêtez-vous, écoutez-les, c’est assurément un étonnant moment littéraire !

Divers lieux publics

Textes et performances : Jonathan Roy (Caraquet, NB), Gabriel Robichaud (Moncton, NB) et Sarah Marylou Brideau (Memramcook, NB)

Une présentation du Bureau des affaires poétiques avec le soutien du Regroupement des éditeurs canadiens-français

SARAH MARYLOU BRIDEAU Originaire de la Péninsule acadienne, Sarah Marylou Brideau passe son adolescence à Moncton où elle publie ses deux premiers recueils, Romanichelle (2002) et Rues étrangères (2005) aux éditions Perce-Neige. Elle fait des études à Montréal, dont une maîtrise avec mémoire sur l’oeuvre du poète Gérald Leblanc à l’Université McGill. En 2013, Coeurs nomades paraît aux éditions Prise de parole, à Sudbury, en Ontario. Elle collabore depuis de nombreuses années à divers blogues et revues, dont Lettres québécoises. Un quatrième recueil est prévu pour 2016.

GABRIEL ROBICHAUD est né à Moncton en 1990. Comédien d'abord, il s'adonne aussi à l'écriture de poésie, de théâtre et de chanson. Il a publié deux recueils de poésie, La promenade des ignorés (2011) et Les anodins (2014) aux Éditions Perce-Neige. Sa pièce Le lac aux deux falaises sera produite par le théâtre l'Escaouette (Moncton) et le théâtre de Quartier (Montréal) au printemps 2016 et publiée aux Éditions Prise de Parole. Sur scène, on a pu le voir dans divers spectacles en Acadie, au Manitoba, en Ontario et au Québec.

JONATHAN ROY (Caraquet, N.-B.) est de la plus récente génération de poètes acadiens. En 2012, après quelques textes publiés dans la revue Ancrages, il publiait un premier recueil aux Éditions Perce-Neige, Apprendre à tomber (Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie-Vie). En 2014, il était des 10 auteurs à surveiller selon Marie-Louise Arsenault, animatrice de l'émission Plus on est de fous, plus on lit. Il est aussi directeur artistique du Festival acadien de poésie de Caraquet et directeur de la collection Poésie/Rafale, aux Éditions Perce-Neige, qui se consacre aux nouvelles voix coup-de-poing de la poésie en Acadie.

THOMAS LANGLOIS Jeune créateur issu du théâtre et du slam, Thomas se démarque tant lors d’événements liés à la poésie orale (Mois de la Poésie, soirées et spectacles de slam, etc.) que dans la recherche et l’expérimentation théâtrales, à travers certains spectacles multidisciplinaires comme « Panpan! » (où il développe le slam-théâtre) et « ...manquante » (une pièce mélangeant théâtre, conte, slam et beatbox, coécrite avec Mélanie Desbiens). En 2015, il publiait son premier micro-recueil, « Faire mal, volume 1 », aux éditions Les croque-mots du Tremplin d’Actualisation de la Poésie (TAP).

View Event →
Brèves incursions
Mar
3
to Mar 28

Brèves incursions

Pendant tout le mois de mars, Le Devoir, Le Soleil, Le Quotidien et le Droit publient, sur le web ou dans leurs pages, un poème inédit par semaine.

Textes : Normand de Bellefeuille, Dany Boudreault, Denise Brassard, Francis Catalano, Sonia Cotten, Jean-Paul Daoust, Denise Desautels, Isabelle Duval, Natasha Kanapé-Fontaine, Bertrand Laverdure, France Mongeau, Catherine Morency, Laurance Ouellet-Tremblay, Dominique Robert, Jean Sioui et Ouanessa Younsi

Direction littéraire : Isabelle Forest

Une présentation du Bureau des affaires poétiques en collaboration avec Le Devoir, Le Soleil, Le Quotidien et le Droit.

Pour lire les textes complets, visitez la section Presse

NORMAND DE BELLEFEUILLE est poète, nouvelliste, essayiste et romancier. Il a déjà obtenu le prix de poésie Émile-Nelligan (en 1984, pour Le Livre du devoir), le prix de poésie de la Fondation des Forges (en 1986, pour Catégoriques un deux et trois), le prix de la nouvelle Adrienne-Choquette et le prix de la nouvelle de Radio-Canada (en 1989, pour Ce que disait Alice), les prix de poésie Alain-Grandbois de l’Académie des Lettres du Québec et du Gouverneur général du Canada, en 2000, pour son recueil La Marche de l’aveugle sans son chien. Vient de paraître en janvier 2016, Le poème est une maison de bord de mer, Catalogue affectueux deux. Cette trilogie est publiée aux Éditions du Noroît.

Comédien et auteur originaire de Métabetchouan, DANY BOUDREAULT complète sa formation en interprétation à l’École nationale de théâtre en 2008. Il a publié deux recueils de poésie aux éditions Les Herbes Rouges, Et j’ai entendu les vieux dragons battre sous la peau, porté à la scène au Quat’Sous en 2005 par Marcel Pomerlo et nominé au Prix des Terrasses St-Sulpice, ainsi que Voilà, récipiendaire du prix du Salon du Livre du Saguenay-Lac-St-Jean en 2007.

DENISE BRASSARD est professeure au département d’Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Poète et essayiste, elle a publié notamment L’épreuve de la distance (Éditions du Noroît, 2010), La Rive solitaire (Éditions du noroît, 2008) et Le souffle du passage. Poésie et essai chez Fernand Ouellette (VLB éditeur, 2007 – Prix Raymond Klibansky). Elle a codirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont États de la présence, Les lieux d’inscription de la subjectivité dans la poésie québécoise actuelle (en collaboration avec Evelyne Gagnon ; XYZ, 2010), et signé de nombreux articles, essais, fictions, parus au Québec et à l’étranger. 

Né en 1961 à Montréal où il vit, FRANCIS CATALANO a publié une vingtaine de livres de poèmes, de traduction, d’artiste ainsi qu’un livre en prose intitulé On achève parfois ses romans en Italie (Éditions de l’Hexagone, 2012).

SONIA COTTEN est originaire de l'Abitibi-Témiscamingue. Elle a publié 4 recueils de poésie aux éditions Poètes de brousse et deux recueils de poésie jeunesse. Elle a remporté en mars dernier le premier prix du concours de poésie Geneviève-Amyot décerné par le Printemps des Poètes et prépare actuellement un court spectacle de stand-up poésie.

JEAN-PAUL DAOUST a publié plus d’une quarantaine d’ouvrages de poésie, deux romans et un recueil de récits. Lauréat du prix du Gouverneur général (1990) pour Les cendres bleues, du Grand prix Quebecor du Festival international de la poésie pour Le vitrail brisé (2009) et du prix Jaime Sabines/ Gatien Lapointe 2012 pour Poemas de Babilonia / Poèmes de Babylone. Il est poète en résidence à la radio de Radio-Canada à l’émission «Plus on est de fous, plus on lit!». Ses dernières parutions: Le Dandy, Odes radiophoniques III et Sexe Glamour. En mars 2016, il est l’invité d’honneur de la 9e édition du Mois de laPoésie, présenté par le Bureau des affaires poétiques.

Née à Montréal, DENISE DESAUTELS a publié plus de quarante recueils de poèmes, récits et livres d’artiste, au Québec et à l’étranger, qui lui ont valu plusieurs distinctions, notamment à deux reprises le Grand prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières – pour Leçons de Venise (1991) et Sans toi, je n’aurais pas regardé si haut (2014), parus aux Éditions du Noroît –, le prix du Gouverneur général du Canada, le prix Athanase-David et le Prix de Littérature Francophone Jean Arp. Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec et de l’Ordre du Canada.

ISABELLE DUVAL réalise des œuvres multidisciplinaires où la poésie occupe une place prépondérante. Elle participe régulièrement aux évènements du Mois de la Poésie, notamment en créant des spectacles littéraires (Écrire était extravagant, Croisades, Allège et autres mots désuets) dans lesquels elle présente aussi plusieurs de ses photographies, en guise de prolongement des textes poétiques. En 2015, elle a participé au projet de l’Armoire aux rêves comme poète et animatrice d’ateliers d’écriture. Elle a publié Le ciel comme passage aux Herbes rouges (2014) et a codirigé l’anthologie Femmes rapaillées, publiée chez Mémoire d’encrier.

Née en 1991 à Pessamit, NATASHA KANAPÉ-FONTAINE est une poète Innu. Son premier recueil, N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures (Mémoire d’encrier, 2012),  lui a valu le Prix de poésie de la Société des Écrivains francophones d’Amérique 2013. Finaliste au Prix Émile-Nelligan 2015, son second recueil Manifeste Assi (Mémoire d’encrier) est paru en 2014. Elle fait paraître en février 2016 son troisième livre de poésie, Bleuets et abricots (Mémoire d'encrier), discours puissant de la femme indigène. Poète et artiste militante vivant à Montréal, Natasha Kanapé Fontaine s’inscrit dans la résurgence de la jeunesse autochtone actuelle. Porte-parole de la branche québécoise du mouvement pancanadien Idle No More (Fini l’inertie), sa démarche artistique et littéraire tend à rassembler les peuples divergents par le dialogue, l’échange, le partage des valeurs, en passant par le «tannage des peaux», manière métaphorique de gratter les imperfections des pensées et des consciences. Avec la poésie, elle berce l’Environnement et entame un processus de guérison avec lui. Natasha Kanapé Fontaine lutte contre le racisme, la discrimination ainsi que les mentalités coloniales par la prise de parole, et ce pour le bien des générations futures.

BERTRAND LAVERDURE est né en 1967. Poète, il a publié notamment Rires (Noroit, 2004), Les forêts (Noroit, 2000), 7 et demie (Le Quartanier, 2007), Cascadeuse (La Courte Échelle, 2013) et Rapport de stage en milieu humain (Triptyque, 2014). Il est également essayiste, blogueur et chroniqueur littéraire à la télé MAtv et à la radio CIBL. Il est le Poète de la Cité à Montréal, 2015-2017.

Née en 1961, FRANCE MONGEAU a publié une douzaine de livres de poésie dont le plus récent, Les heures réversibles, a paru en mars 2015 aux Éditions du Noroît. La chambre verte, édité en français et en espagnol aux Écrits des Forges et chez Mantis Editores (Mexique) a été finaliste au prix Alain-Grandbois en 2006. Le recueil Lumières paru en 1986 à La Nouvelle Barre du Jour, s’est mérité le prix Émile-Nelligan. Trois livres d‘artistes font partie de ses publications dont l’un, Ségala, produit par l’artiste de Savoie Anne-Laure Héritier-Blanc, a remporté le prix international Saint-Denys Garneau en 2005. France Mongeau collabore à plusieurs revues littéraires et signe notamment une chronique dans la revue française Arpentages 2. Depuis 2001, elle participe à différentes manifestations littéraires au Québec et à l’étranger. France Mongeau est actuellement professeure de littérature et de français au Cégep Édouard-Montpetit.

CATHERINE MORENCY a publié des poésies (Les impulsions orphelines, Sans Ouranos) et des essais, dont le plus récent, Poétique de l'émergence et des commencements, se penche sur la question des premiers écrits. Son troisième recueil de poèmes, Les musées de l'air, paraîtra aux éditions du Lézard amoureux d'ici quelques semaines.

LAURANCE OUELLET-TREMBLAY est poète et a la conviction que les textes littéraires détiennent des savoirs originaux sur le monde qu'elle s'attarde à déchiffrer. Elle a publié deux livres aux éditions La Peuplade, Était une bête (2010) et salut Loup! (2014).

DOMINIQUE ROBERT a grandi dans l’Outaouais. Elle vit à Montréal où elle partage son temps entre l'enseignement du français, son implication dans le milieu de l'édition et l'écriture. Poète, nouvelliste et romancière, elle a publié dix livres, dont huit aux Éditions Les Herbes rouges. Son roman Chambre d'amis a obtenu le prix Jacques-Poirier 2012. En 2014, elle a occupé le Studio du Québec à Tokyo. Son recueil de poésie La cérémonie du Maître a reçu le Grand Prix du livre de Montréal 2015.

JEAN SIOUI a publié deux romans jeunesse, Hannenorak, Hannenorak et le vent, au Loup de Gouttière. Sept recueils de poésie ; Le Pas de l’Indien et Poèmes rouges au Loup de Gouttière, L’avenir voit rouge et Entre moi et l’arbre aux Écrits des forges, livre pour lequel il a été finaliste pour le Prix Alain-Grandbois (poésie) de l’Académie des lettres du Québec, Je suis île chez Cornac, Avant le gel des visages aux éditions Hannenorak, et Mon couteau croche chez Mémoires d’encrier.

Née en 1984, OUANESSA YOUNSI est poète et médecin psychiatre. Elle poursuit également des études à la maîtrise en philosophie. Elle a publié deux recueils de poésie aux Éditions Mémoire d’encrier : Prendre langue (2011) et Emprunter aux oiseaux (2014), et co-dirigé le livre collectif Femmes rapaillées (Mémoire d’encrier, 2016). Entre deux patients, elle publie poèmes et récits dans diverses revues, participe à des lectures et festivals de poésie, et cherche à concilier littérature et soin.

View Event →
La poésie fait son cinéma
Mar
1
to Mar 31

La poésie fait son cinéma

Crédit : Geneviève Allard

Crédit : Geneviève Allard

Pendant le mois de mars, dans les salles réservées au cinéma de répertoire, le Cinéma Cartier projette en primeur un court-métrage poétique avant chacune de ses séances. En tout, trois courts-métrages produits par le Bureau des affaires poétiques sont présentés.

Cinéma Cartier

Textes et interprétation : François Guerrette (Montréal), Marie-Andrée Gill (L’Anse-St-Jean) et Érika Soucy
Réalisation : Geneviève Allard (Montréal/Québec) 
Musique et conception sonore : Frédéric Dufour

Une présentation du Bureau des affaires poétiques en collaboration avec le Cinéma Cartier.

GENEVIÈVE ALLARD Depuis douze ans, Geneviève Allard travaille en tant que réalisatrice et monteuse dans le milieu du cinéma et des arts médiatiques. À titre de vidéaste indépendante, elle a produit et réalisé des vidéos d'art et d'essai, ainsi que des films de danse et de fiction. Son approche est narrative, poétique, et souvent basée sur la figure de l'archive. Boursière du Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture, elle complète en 2008 une maîtrise en Études des arts à l’UQAM afin d'approfondir son travail de recherche et d'expérimentation. Depuis 2009, elle multiplie les collaborations interdisciplinaires et elle réalise l'environnement vidéo de lecture publique et de spectacles de danse et musique. Parallèlement à ses projets de création, elle s'implique à titre d'administratrice et de programmatrice pour divers organismes de production et de diffusion cinématographique, dont les centres d'artistes Vidéo Femmes et Antitube.

FRÉDÉRIC DUFOUR a conçu les environnements sonores de plus de vingt courts-métrages et spectacles littéraires dont Écrire était extravagant, Croisades, Tout comme Gabrielle, Phare-Ouest et Wendake-bec, de même que Devenir Frankenstein, présenté lors de Québec en toutes lettres en 2015. Son blues ambiant s’est également retrouvé sur scène lors de nombreuses soirées de poésie. Il termine actuellement la conception sonore d’une série de courts métrages produits par le Bureau des affaires poétiques (jusqu’à tout récemment connu sous le nom de Printemps des Poètes). Frédéric en est cette année à sa cinquième participation au Mois de la Poésie. https://fredericdufour.wordpress.com

MARIE-ANDRÉE GILL Née en 1986 dans la communauté innue de Mashteuiatsh, Marie-Andrée étudie en lettres. À travers le brouhaha des enfants et le silence de l’hiver elle a écrit le recueil de poésie Béante (La Peuplade, 2012) plusieurs fois primé, et participé à plusieurs projets d’écriture et de performances. Suspendue entre kitch et existentiel, son écriture puise dans plusieurs réservoirs de symboles, dont les traditions ilnues et québécoises. Frayer, son dernier recueil de poésie paru aux éditions La Peuplade, a lui aussi reçu un accueil très chaleureux de la critique.

FRANÇOIS GUERRETTE est né à Rimouski en 1986. Titulaire d’une maîtrise en création littéraire de l’UQAM, il vit aujourd’hui à Montréal où il consacre toute sa vie à l’écriture et au rayonnement de la poésie québécoise. Il est l’auteur de quatre livres publiés aux éditions Poètes de Brousse qui ont tous reçu un accueil critique et populaire exceptionnel. Son plus récent ouvrage, Mes ancêtres reviendront de la guerre, est paru en 2014 et poursuit une réflexion sur les liens entre la révolte et l’espoir. 

ERIKA SOUCY est née en 1987 à Portneuf-sur-mer, sur la Côte-Nord. Auteure et comédienne, elle est de la promotion 2010 du Conservatoire d'art dramatique de Québec. Elle a jouée dans Sacrifice! de Fabien Cloutier, dans P.O.M.M.E. des Productions Rhizome aux côtés du groupe heavy metal Anonymus et était l’une des 27 femmes de la distribution d’Athéna Blast, un spectacle alliant la danse, le théâtre et la performance. Elle est l'auteure de Cochonner le plancher quand la terre est rouge et de L'Épiphanie dans le front, deux recueils publiés chez Trois-Pistoles. En 2011, son premier texte dramatique, Domino, est présenté au théâtre Premier Acte dans une mise en scène de Patric Saucier. En 2007, elle fonde L'Off-festival de poésie de Trois-Rivières dont elle est toujours la codirectrice artistique. En février 2016 paraîtra Les Murailles, son premier roman, aux éditions VLB Éditeur.

View Event →